mainha_vie_w-2La première maison a été construite en 2012, la deuxième en 2013. Deux maisons agréables, vastes et lumineuses. La maison rose accueille les filles, la maison bleue est réservée aux garçons. Dans chaque maison, huit enfants, orphelins ou abandonnés, dont certains sont handicapés, grandissent en famille, dans une atmosphère chaleureuse et sécurisante. Une « Maman Mai Nha » veille sur eux au quotidien et leur donne l’affection et l’attention dont ils ont besoin pour grandir en se sentant aimés et protégés.

Une responsable administrative, une Maman Mai Nha (bientôt secondée par une Maman Mai Nha « junior »), une quinzaine de nounous, une cuisinière, deux femmes de ménage et un gardien constituent l’équipe qui prend soin des enfants et de leur bien-être moral et matériel.

Les enfants vivront à la maison jusqu’à ce qu’ils soient suffisamment mûrs et autonomes pour voler de leurs propres ailes. En grandissant, ils suivront les études et la formation qu’ils souhaitent, en fonction de leurs aptitudes et de leurs goûts, afin de devenir des adultes indépendants. Les enfants les plus handicapés bénéficieront d’une prise en charge adaptée.

 

Nos maisons familiales vues de l’extérieur…

Mai Nha occupe 2000 m² au sein du village, à côté de l’école maternelle construite par Mai Nha.

2 maisons de 150 m² chacune, 1 terrain de jeux, 1 petit bâtiment administratif

Investissement total : 220 000 $

A l’intérieur

Hygiène, propreté, intimité : les maisons familiales offrent aux enfants un cadre de vie paisible et sécurisant où ils grandissent et s’épanouissent à leur rythme. Chaque maison accueille 8 enfants (2 par chambre). Chaque enfant dort dans son propre lit et possède un coffre pour ranger ses effets personnels, vêtements et jouets.

Le droit à la beauté : un parti-pris assumé

En découvrant les maisons Mai Nha pour la première fois, certains s’étonnent de l’attention portée aux détails lors de leur aménagement : « C’est luxueux », « C’est bien trop beau », nous dit-on parfois. A Mai Nha, nous pensons que chaque enfant a le droit de vivre dans un cadre de vie agréable et harmonieux. Que grandir dans un bel environnement l’aidera à se reconstruire et à retrouver l’estime de soi. Et que rechercher la beauté et la qualité ne coûte pas plus cher.